coalition


Regroupement circonstanciel de différents acteurs pour poursuivre un but commun. Spécialement : association de différents partis pour former un gouvernement.

Différents acteurs, individuels ou collectifs forment une coalition lorsqu'ils s'associent de manière temporaire pour poursuivre un même but et mener des actions en commun. Des associations ou des organisations non gouvernementales forment ainsi des coalitions ponctuelles pour mener ensemble des campagnes d'action spécifiques. Dans le cas des syndicats, on parle de nos jours d'actions en front commun.

Des partis politiques s'associent également de manière temporaire (en principe, la durée d'une législature) pour gouverner ensemble un pays, une entité fédérée ou une localité. On utilise alors le terme de coalition comme synonyme d'équipe dirigeante ou de gouvernement. Dans ce cadre, on parle de gouvernement de coalition ou de coalition gouvernementale pour souligner le caractère composite de la majorité gouvernementale.

Les gouvernements de coalition se rencontrent surtout dans les pays où on applique le scrutin proportionnel, qui donne rarement à un seul parti la majorité absolue des sièges au sein de l'assemblée parlementaire. En Belgique, depuis la fin du 20e siècle, il est devenu courant dans les médias et dans la communication politique de donner des surnoms aux coalitions, effectives ou potentielles, en fonction de leur composition politique : Arc-en-ciel, Jamaïcaine, Olivier, Orange bleue, Rouge-romaine, Suédoise, Tripartite classique, Turquoise ou Violette. Une coalition peut également être formée lorsque plusieurs partis, voire la totalité des partis représentés au Parlement, motivés par une situation exceptionnelle, décident de former un gouvernement d'union nationale.

Au niveau international, des États peuvent former une coalition pour mener une offensive militaire contre un adversaire, éventuellement dans le cadre d'organisations internationales (par exemple, l'OTAN).

Anciennement, on appelait également coalition une entente entre ouvriers ou entre patrons afin de faire pression sur les prix ou les salaires. Jusqu'en 1866, le code pénal a fait de la coalition un délit. Par la suite, jusqu'en 1921, certains modes d'action des coalitions ouvrières sont restés punissables.

Les commentaires sont fermés.