État


Collectivité politique indépendante et souveraine. Ensemble de pouvoirs politiques et de pouvoirs publics qui organisent cette collectivité.

Plusieurs éléments doivent être réunis pour qu'un État soit constitué. Les éléments essentiels sont :
– un territoire propre à l'État, délimité par des frontières qui assurent son indépendance ;
– une population, qui ne doit pas nécessairement être homogène au plan culturel, linguistique, religieux, social… ;
– des institutions politiques, et au minimum un gouvernement qui a seul le droit de recourir à la force pour imposer le respect des lois. Selon les cas, ce « monopole de la violence légitime » dont l'État se prévaut est reconnu par la population, ou ne se maintient que par la tradition ou par la violence exercée par le pouvoir.
L'État est un phénomène historique assez récent, inconnu en Europe au Moyen Âge, et qui ne s'est que récemment répandu sur toute la planète. Les États peuvent disparaître ou se transformer au cours de l'histoire, soit en s'intégrant dans des ensembles plus vastes, soit en se désintégrant. Au dix-neuvième siècle en particulier les États ont prétendu se confondre avec des nations, c'est-à-dire posséder une identité spécifique censée être inscrite dans la durée et qui assure leur légitimité ; mais les transformations des États montrent qu'il s'agit là davantage d'un idéal que d'une réalité incontestée.
Un État est théoriquement reconnu par d'autres États qui admettent sa souveraineté au sein de ses frontières, mais certaines frontières d'État sont controversées et l'existence même de certains États est contestée par d'autres États. Un État peut décider d'adhérer ou non à des institutions internationales qui rassemblent différents États sur une base régionale comme l'Union européenne ou sur une base mondiale comme l'Organisation des Nations unies (ONU) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et qui disposent de pouvoirs très variables selon les cas. L'ensemble des États, en particulier des États membres de l'ONU, forme ce qu'on appelle la communauté internationale. La reconnaissance internationale d'un État ne dépend pas, loin de là, de son degré de démocratie.

En un sens plus étroit que celui défini ci-dessus, l'État désigne l'ensemble des pouvoirs politiques (gouvernement, parlement), des institutions judiciaires et des pouvoirs publics (administration, organismes d'intérêt public) qui organisent l'existence au sein du territoire national. « État » s'oppose en ce sens à l'ensemble des personnes privées, citoyens ou entreprises, et à l'ensemble des pouvoirs de niveau local. Le mode de fonctionnement de l'État dépend de son régime politique, qui varie selon différents critères : l'État peut être unitaire, ou être au contraire une fédération ; il peut s'agir d'une monarchie, d'une république, d'un empire ; il peut constituer une démocratie plus ou moins achevée, ou exercer son autorité au nom de la religion, de la tradition ou par le recours à la force, etc.

Au sein de certains États fédéraux, comme les États-Unis et le Mexique, on appelle « États » les entités fédérées constitutives de la fédération.

Les commentaires sont fermés.