État fédéral

notice mise à jour en 2020

État possédant une structure fédérale. En Belgique, ce terme désigne également le niveau de pouvoir central du pays (comme synonyme d'« Autorité fédérale »).

Un État peut être soit unitaire soit fédéral.

Dans un État unitaire (qu'il soit (centralisé ou décentralisé), il n'existe qu'un seul pouvoir législatif, qu'un seul pouvoir exécutif et qu'un seul pouvoir judiciaire, tous trois pleinement compétents sur l'ensemble du territoire national. Tous les citoyens de cet État sont soumis à la même et unique autorité.

Dans un État fédéral, en revanche, les compétences étatiques sont réparties entre un niveau fédéral (en Belgique, l'Autorité fédérale) et des collectivités politiques autonomes que l'on appelle des entités fédérées (en Belgique, essentiellement les Régions et les Communautés). Il existe donc plusieurs pouvoirs législatifs et plusieurs pouvoirs exécutifs ainsi que, éventuellement (mais ce n'est pas le cas en Belgique), plusieurs pouvoirs judicaires. L'ordre juridique fédéral est unique et uniforme : il s'applique à tout le territoire national et à toute la population du pays. Les ordres juridiques fédérés sont multiples et hétérogènes : il y en a autant qu'il y a d'entités fédérées et chacun d'entre eux est spécifique à une entité fédérée.

En Belgique, la Constitution distingue deux notions. D'une part, celle d'« État fédéral », pour caractériser la structure fédérale de l'État (article 1er). D'autre part, celle d'« Autorité fédérale », pour désigner les institutions politiques du niveau central ou national, c'est-à-dire essentiellement le Parlement fédéral et le gouvernement fédéral (articles 35 et 195). Force est toutefois de constater que le vocable « Autorité fédérale » est rarement employé. Non seulement dans l'usage courant, mais également dans la communication des mandataires politiques et des institutions et même dans la législation (à commencer par les articles 7bis et 143 de la Constitution), où c'est l'expression « État fédéral » qui est utilisée pour désigner les institutions politiques de niveau central.

L'expression « État fédéral » est également employée pour désigner l'ensemble formé par les différents niveaux de pouvoir se partageant les compétences étatiques.

Ancien État unitaire, la Belgique est progressivement devenue un État fédéral, suite à un processus de fédéralisation enclenché en 1970. Depuis 1993, l'article 1er de la Constitution indique sans ambiguité que le pays a opté pour le fédéralisme, en disposant que « la Belgique est un État fédéral qui se compose des Communautés et des Régions », c'est-à-dire de deux types de pouvoirs intermédiaires entre le niveau central et le niveau local (communes et provinces). Il y a même davantage d'entités fédérées belges que les trois Communautés et les trois Régions, puisque deux Commissions communautaires ont également ce statut : la Commission communautaire commune (COCOM) et la Commission communautaire française (COCOF).

Les commentaires sont fermés.