mouvement ouvrier chrétien

Notice en cours de mise à jour

Mouvement constitué par les organisations chrétiennes du monde du travail.

Le mouvement ouvrier chrétien belge est constitué des différentes organisations actives parmi les travailleurs chrétiens, depuis le syndicat jusqu'aux mutualités, en passant notamment par les fédérations féminines et les organisations de jeunesse.

Le mouvement ouvrier chrétien s'est structuré dès le XIXe siècle. Il s'est d'abord donné pour coupole la Ligue démocratique belge (LDB, en néerlandais Belgische Volksbond – BV) en 1891, puis la Ligue nationale des travailleurs chrétiens (LNTC, en néerlandais Algemeen Christelijk Werkersverbond – ACW) à partir de 1921. Après la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle la LNTC a dû cesser ses activités, a été fondé le Mouvement ouvrier chrétien (MOC, en néerlandais Algemeen Christelijk Werkersverbond – ACW), qui en a pris la succession.

À la création du MOC-ACW, en 1946, ses structures mêlent des éléments unitaires et des composantes « communautarisées ». Des organes communs, non paritaires sur le plan linguistique, conduisent le mouvement ; le bureau national en est le pivot. Cependant, le MOC-ACW n'a ni président national, ni secrétaire national. Tant l'aile francophone (MOC) que l'aile néerlandophone (ACW) ont leur président, leur vice-président, leur secrétaire général, leur budget et leur aumônier propres. Au fil du temps, une distanciation croissante s'opère entre les deux ailes, qui amène à la constitution de deux organisations totalement indépendantes l'une de l'autre. Les services unitaires sont peu à peu scindés. Le début des années 1970 marque la disparition des structures faîtières et la fin du caractère unitaire du mouvement ouvrier chrétien belge.

Depuis lors, le mouvement ouvrier chrétien est donc constitué de deux composantes communautaires autonomes : le Mouvement ouvrier chrétien (MOC) du côté francophone (et germanophone) et l'ACW/beweging.net du côté néerlandophone. Jusqu'en 2014, les deux ailes communautaires du mouvement ouvrier chrétien belge ont été relativement similaires dans leur nature et leurs structures. Depuis la transformation de l'ACW en beweging.net, ces deux ailes ne peuvent plus être considérées comme les exactes équivalentes l'une de l'autre.

Les deux organisations ne partagent pas les mêmes vues quant à leurs rapports avec le monde politique (le MOC ne voit plus dans le PSC puis CDH son relais politique exclusif dès les années 1970, alors que l'ACW/beweging.net conserve des liens étroits avec le CVP puis CD&V) ni quant aux questions qui divisent les communautés culturelles et linguistiques. Mais elles ne s'adressent pas au même public et ne sont donc pas rivales. De plus, si elles sont autonomes, leurs organisations affiliées ne le sont pas nécessairement : syndicat et mutuelle fonctionnent toujours, en tout cas pour l'essentiel, sur une base unitaire (ou fédérale). Par ailleurs, le MOC et beweging.net conservent des liens évidents, même si ceux-ci ne sont pas institutionnalisés. Les dirigeants du MOC et ceux de beweging.net se rencontrent régulièrement de façon informelle pour échanger des informations et confronter des points de vue ; plus rarement, cette collaboration s'opère sous la forme d'activités communes comme des colloques. En outre, Solidarité mondiale, qui est l'organisation non gouvernementale (ONG) du MOC et de ses organisations, forme avec Wereldsolidariteit, qui est liée à beweging.net, l'ONG nationale Wereld Solidariteit / Solidarité mondiale (WSM).

Le mouvement ouvrier chrétien a été présent dans le mouvement coopératif actif dans le secteur de l'alimentation et de l'épargne populaire. Avec la disparition de la Bacob et ensuite la dissolution d'Arco, une page s'est définitivement tournée en ce qui concerne l'implication du mouvement dans le monde de la finance. Il reste actuellement du mouvement coopératif le groupe Économie populaire de Ciney (EPC), actif à l'origine dans le secteur alimentaire et aujourd'hui spécialisé dans la distribution pharmaceutique à travers une centaine d'officines pharmaceutiques qui se développent sous le nom « Familia ».

 

Fragments sonores (RadioPanik)

« Mouvement ouvrier chrétien »

Les commentaires sont fermés.