Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)


Organisation intergouvernementale de coopération économique rassemblant des pays fortement industrialisés.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a succédé en 1961 à l'Organisation européenne de coopération économique (OECE) qui avait été créée en 1948 pour administrer l'aide américaine octroyée après la Seconde guerre mondiale dans le cadre du Plan Marshall.

En 2012, l'OCDE compte 34 pays membres, représentant les économies les plus développées : ils produisent 80% des échanges et investissements mondiaux. Ses objectifs principaux sont la croissance économique et commerciale, et la stabilité financière. Elle veille aussi à ce que la dimension environnementale soit prise en compte dans les politiques de développement économique et social. L'OCDE n'a pas de pouvoir décisionnel : elle édicte des décisions et des recommandations à l'adresse de ses membres. Elle pose également un diagnostic assorti de recommandations dans les études qu'elle conduit. Celles-ci sont soit des études transversales consacrées à un sujet de politique économique, sociale ou financière, soit des études consacrées, annuellement, à la situation globale de chaque pays membre. Les recommandations de l'OCDE ne sont pas contraignantes, mais exercent une influence certaine sur la conduite des politiques des gouvernements des États membres.

Les interprétations divergent quant au degré de cette influence : certains estiment que l'OCDE n'est qu'un forum de concertation sans pouvoir, d'autres voient dans l'OCDE un cheval de bataille de l'ultra-libéralisme anglo-saxon, capable d'orienter dans ce sens les politiques économiques de ses membres. Par ailleurs, l'OCDE peut servir de cadre à l'élaboration d'accords formels : par exemple, la convention de lutte contre la corruption (1997).
L'OCDE est une source importante de données statistiques en matière économique, sociale et financière.

Les organes de l'OCDE sont :
– le conseil : il se compose d'un représentant par pays membre et d'un représentant de la Commission européenne. Il délibère par consensus ;
– le secrétariat : il regroupe près de 2 500 agents chargés de conduire les études de l'Organisation. À sa tête se trouve un secrétaire général ;
– les comités : au nombre d'environ 250, ce sont des comités sectoriels qui regroupent les représentants des pays membres (issus de l'administration) pour débattre de l'action publique dans des domaines précis tels que l'économie, l'emploi, l'éducation ou les marchés financiers.

Le siège de l'OCDE est à Paris.

site de l'OCDE

Les commentaires sont fermés.