réseau d’enseignement


Ensemble d'établissements scolaires ayant un pouvoir organisateur de même nature, publique ou privée, et un même type de projet philosophique.

Pour comprendre comment ces réseaux d'établissements scolaires sont nés, il faut remonter dans l'histoire, à un moment où l'Église catholique a cessé d'être seule à créer des écoles et où le mouvement laïque a contré cette hégémonie en promouvant l'enseignement public.
Un premier réseau regroupe les établissements dont le pouvoir organisateur était l'État et est transféré depuis 1989 aux communautés.
Un deuxième réseau est celui de l'enseignement officiel subventionné, qui regroupe les établissements dont le pouvoir organisateur est une province, une commune ou, dans la Région de Bruxelles-Capitale, la Commission communautaire.
Ces deux réseaux constituent ensemble l'enseignement officiel.

Un troisième réseau regroupe les établissements de l'enseignement libre subventionné, dont le pouvoir organisateur est privé. On distingue au sein de ce troisième réseau des sous-ensembles également souvent appelés réseaux : l'enseignement libre confessionnel, majoritairement catholique, et l'enseignement libre non confessionnel.

En Communauté française, les pouvoirs organisateurs appartenant au réseau officiel subventionné sont représentés par le Conseil de l'enseignement des communes et des provinces (CECP) et par le Conseil des pouvoirs organisateurs de l'enseignement officiel neutre subventionné (CPEONS). Les pouvoirs organisateurs du réseau libre confessionnel sont réunis au sein du Secrétariat général de l'enseignement catholique (SEGEC) et ceux des établissements libres non confessionnels sont regroupés au sein de la Fédération des établissements libres subventionnés indépendants (FELSI). Les parents d'élèves de l'enseignement officiel et de l'enseignement libre confessionnel sont représentés par des associations distinctes.

Il existe, en dehors de ces réseaux, des écoles privées qui ne sont pas subventionnées par la Communauté française. Pour obtenir un diplôme de même valeur que ceux obtenus dans les écoles organisées ou subventionnées par la Communauté française, les élèves de ces écoles doivent se présenter au jury central organisé par la Communauté française et y réussir les examens.

Les commentaires sont fermés.