scrutin


Terme pratiquement synonyme d'élection, mais qui désigne plus précisément l'ensemble des règles qui régissent l'organisation d'un vote ou d'une élection et l'attribution des sièges.

Les deux principaux modes de scrutin sont le scrutin majoritaire et la représentation proportionnelle. En Belgique, c'est cette seconde méthode qui est d'application depuis 1899, tandis que le scrutin majoritaire prévalait jusqu'alors. Le scrutin majoritaire peut être de nature diverse (uninominal ou plurinominal, à un tour ou à deux tours). Dans certains cas, on utilise un modèle qui associe scrutin majoritaire et scrutin proportionnel, modèle que l'on qualifie de mixte. D'autres modes de scrutin existent, mais sont moins pratiqués, comme le vote préférentiel, le vote par approbation, les méthodes de Condorcet, le vote unique transférable, le scrutin préférentiel, proportionnel et acirconscriptif (sans circonscription).

On distingue aussi le scrutin uninominal (où il n'y a qu'un candidat à élire) et le scrutin de liste (où les électeurs votent pour une liste de candidats). Avec possibilité dans ce dernier cas d'avoir une liste bloquée, ou au contraire une liste panachée que l'électeur peut modifier en rayant le nom de certains candidats ou en ajoutant le nom de candidats figurant sur d'autres listes.

Le scrutin peut être à main levée ou secret. En Belgique, les élections en vue du renouvellement des assemblées ont lieu au scrutin secret. Mais il peut arriver qu'une assemblée, par exemple pour désigner les membres chargés d'occuper telle ou telle fonction, procède par scrutin à main levée.

Les commentaires sont fermés.