seuil électoral


Résultat minimal à atteindre pour ne pas être exclu de l'attribution des sièges dans le cadre de l'élection d'une assemblée.

Le seuil électoral est une condition légale à remplir pour qu'une liste de candidats puisse participer à la distribution des sièges dans un cadre donné (circonscription, collège électoral ou groupe linguistique). Là où un seuil électoral existe, une liste doit atteindre ce seuil pour avoir une chance de décrocher des sièges, mais le fait qu'elle franchisse le seuil électoral ne garantit pas qu'elle obtiendra un ou plusieurs sièges : cela lui permet simplement de ne pas être écartée de la dévolution des sièges dans le cadre considéré.

Le seuil électoral est fixé en Belgique au niveau de 5 % des votes valables. Il n'est pas en vigueur pour toutes les élections, et le cadre dans lequel il s'applique varie d'une élection à l'autre :

– pour l'élection de la Chambre des représentants, le seuil doit être atteint au niveau de la circonscription pour qu'une liste participe à la dévolution des sièges dans cette circonscription. Si les listes d'un même parti politique restent en dessous du seuil électoral dans certaines circonscriptions et atteignent le seuil dans d'autres, elles participent à la dévolution des sièges dans les seules circonscriptions où elles ont atteint le seuil ;
– le même mécanisme (seuil à atteindre dans le cadre de la circonscription) vaut pour l'élection du Parlement wallon, du Parlement flamand et du Parlement de la Communauté germanophone (cette dernière élection se déroule dans une seule circonscription) ;
– pour l'élection du Parlement wallon, où il existe un système d'apparentement entre listes déposées dans différentes circonscriptions à l'échelle des provinces, les listes qui se groupent doivent atteindre, d'une part, le seuil au niveau de l'ensemble des votes valablement émis dans la province et, d'autre part un quorum déterminé dans au moins une circonscription de la province pour participer à la répartition supplémentaire des sièges ;
– pour l'élection du Parlement bruxellois, le seuil doit être atteint au sein du groupe linguistique français ou néerlandais, selon le rôle linguistique de la liste.

Dans certains cas, l'instauration du seuil électoral est sans effet car le nombre de sièges à attribuer au sein de la circonscription ou du collège électoral est tellement réduit qu'une liste doit de toute façon obtenir nettement plus de 5 % des voix pour décrocher un premier siège.

Le seuil électoral est utilisé en Belgique pour éviter qu'une assemblée élue à la proportionnelle comporte des représentants de nombreux partis, ce qui fragmente le paysage politique. Pour ses adversaires, il sert surtout à écarter artificiellement certains partis des assemblées, voire à les pousser à fusionner avec des partis plus importants ou à présenter des candidats sur les listes des partis importants (listes de cartel).

Les commentaires sont fermés.