société civile


Expression désignant aujourd'hui l'auto-organisation des citoyens indépendamment de l'État et des partis politiques.

La notion de société civile est très ancienne et son sens a fortement varié au cours des siècles. Dans l'Antiquité grecque et latine, la société civile désigne toutes les communautés naturelles, de la famille à la cité, qui doivent conduire au bien-vivre : la société civile se distingue ainsi de la sphère économique. À l'époque moderne, la société civile est opposée à l'État qui est alors en cours d'édification, et non plus à la sphère économique privée : elle désigne au contraire la sphère économique et la sphère de la citoyenneté, c'est-à-dire l'ensemble des pratiques qui devraient échapper à l'emprise de l'État.

Aujourd'hui la notion de société civile désigne l'auto-organisation des citoyens en dehors de l'État, du monde politique et du monde économique. L'expression était peu utilisée en Belgique jusqu'aux années 1990 : on parlait de monde associatif ou d'associations pour désigner les groupements de citoyens de toute nature, ou de piliers pour désigner plus spécifiquement les organisations appartenant aux mondes idéologiques structurés autour des grands clivages. L'irruption en Belgique de la notion de société civile semble due, entre autres, à la critique du système des piliers et à la focalisation des médias sur le type particulier d'action qu'incarnent les organisations non gouvernementales (ONG).

Davantage que la notion d'association et a fortiori de pilier, la société civile est censée désigner des organisations citoyennes jalouses de leur indépendance à l'égard de l'État et des partis et attentives à l'implication concrète de leurs membres. Les mouvements altermondialistes font en ce sens partie de la société civile, même s'ils se sont dotés d'une autre dénomination et revendiquent une place à part en raison de leur opposition résolue à la mondialisation.

La question de l'appartenance ou non des syndicats à la société civile est un des éléments les plus vifs du débat sur cette notion, de même que l'articulation éventuelle de la société civile avec les Églises. Un autre élément de débat est le degré d'organisation que la société civile doit atteindre pour être efficace, sans perdre pour autant sa spécificité.

L'émergence d'une société civile au plan international a conduit de grandes organisations internationales comme l'Union européenne, l'Organisation des Nations unies (ONU) ou le Conseil de l'Europe, à reconnaître à des ONG internationales une forme de représentativité dans des processus consultatifs.

Les commentaires sont fermés.