droits de l’homme


Ensemble de droits inaliénables et universels inhérents à la dignité de la personne humaine

Les premiers textes politiques proclamant les droits de l'homme ont vu le jour à la fin du XVIIIe siècle, aux États-Unis (Déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776) et en France (Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789). La déclaration française inspirera les mouvements progressistes en Europe tout au long du XIXe siècle.
Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale qu'un texte de référence sera élaboré et adopté au niveau international : la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948) des Nations unies. En Europe, la Convention européenne des droits de l'homme (1950) du Conseil de l'Europe constitue un engagement plus profond et plus contraignant pour les États participants.
Les droits de l'homme englobent aussi bien les droits civils et politiques que les droits économiques, sociaux et culturels. Les premiers comprennent notamment le droit à la vie, à la liberté, à la sécurité et à un procès équitable, la liberté d'opinion, de religion, d'association, de participation à la vie politique. Les seconds comprennent notamment le droit à l'éducation, au travail et à la propriété.
Durant la guerre froide, les droits civils et politiques étaient mis en avant par les États occidentaux et les droits sociaux et économiques étaient surtout défendus par les États du bloc communiste. Le changement de régime dans ces pays a contribué à une réaffirmation plus vigoureuse du volet civil et politique des droits de l'homme.
L'expression « droits de l'homme » est de plus en plus fréquemment remplacée par celles de « droits humains » ou de « droits de la personne », plus respectueuses des droits des femmes. Depuis quelques années, le caractère universel des droits de l'homme est remis en cause par des partisans du relativisme culturel. Des instruments catégoriels ont également été élaborés dans des domaines comme les droits de l'enfant, les droits des femmes, ou les droits des étrangers.
Dans de nombreux pays (une centaine dont l'ensemble des pays démocratiques) sont organisées organisations non gouvernementales de défense des droits de l'homme, dont beaucoup sont antérieures à la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948).

Voir également libertés fondamentales.

site de la Ligue des droits de l'homme (Belgique francophone)
site de la Fédération internationale des droits de l'homme

Les commentaires sont fermés.