mondialisation


Développement à l'échelle planétaire des relations commerciales, technologiques, politiques et culturelles entre les pays et entre les individus.

La mondialisation, parfois appelée globalisation, est à l'origine un phénomène économique, lié au développement des échanges qui a accompagné les mutations technologiques (développement d'une économie post-industrielle dans certaines régions du monde) et les changements politiques (réaffirmation de la doctrine libérale, déclin du modèle économique socialiste) des dernières décennies du vingtième siècle.

La mondialisation a évolué et désigne aujourd'hui des réalités nouvelles. Tout d'abord, la révolution technologique des moyens de communication (principalement l'internet) a entraîné une mondialisation dans le domaine des idées et de la culture. On parle parfois de « village global » pour exprimer l'idée que tous les habitants de la planète sont virtuellement proches les uns des autres. Ensuite, de nombreux problèmes tels que le réchauffement climatique, le terrorisme, ou le maintien de la diversité biologique réclament impérativement des décisions communes, rendant la mondialisation de certaines décisions politiques nécessaire.

La mondialisation économique et culturelle, telle qu'elle est pratiquée ou perçue, suscite l'opposition de groupes particulièrement actifs, essentiellement des organisations non gouvernementales. Ces opposants à la mondialisation, ou plutôt ces « altermondialistes », partisans d'une autre mondialisation, critiquent le caractère ultra-libéral de la mondialisation économique et l'hégémonie de la culture nord-américaine et de la langue anglaise qu'elle impose selon eux. L'une des cibles principales de cette opposition est l'Organisation mondiale du commerce (OMC), en charge de la libéralisation et de l'intensification des échanges commerciaux. Selon ses opposants, l'OMC participerait à l'élaboration d'une idéologie où tant les biens que les services, voire les personnes, ne sont plus considérés que comme des marchandises. Le mouvement altermondialiste critique également la politique menée par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale et le manque de démocratie dans la prise de décision au sein des enceintes internationales.

Les commentaires sont fermés.