État unitaire

notice mise à jour en 2018

État dans lequel il existe un seul pouvoir législatif et un seul pouvoir exécutif au niveau national.

Un État peut être soit unitaire soit fédéral.

Un État est dit unitaire lorsqu'il ne comprend qu'un seul pouvoir législatif et qu'un seul pouvoir exécutif, pleinement compétents sur l'ensemble du territoire national. Tous les citoyens de cet État sont soumis à la même et unique autorité, tant au plan politique qu'au plan juridique.

Dès que l'étendue géographique du pays et le nombre de ses habitants sont un tant soit peu importants, les organes nationaux ne peuvent cependant assurer eux-mêmes l'accomplissement de l'ensemble des tâches administratives en chaque point du pays. Sont dès lors créées des administrations locales (que l'on appelle également pouvoirs locaux ou collectivités territoriales) : distinctes du niveau national, elles exercent certaines compétences qui leur sont dévolues dans un ressort territorial donné. De telles subdivisions administratives existent dans tous les États du monde (à l'exception de deux des plus petits d'entre eux : le Vatican et l'archipel polynésien des Tuvalu), sous des noms divers et variés : arrondissements, cantons, cercles, communes, départements, districts, municipalités, provinces… Leur existence ne remet nullement en cause le caractère unitaire de l'État, puisque leurs compétences sont purement administratives et non législatives.

Un État unitaire peut connaître deux types d'organisation : centralisée ou décentralisée).

La plupart des pays du monde sont organisés sous la forme d'un État unitaire.

Avant de devenir un État fédéral, la Belgique était un État unitaire (décentralisé).

Les commentaires sont fermés.